naturo bouillotte

« La bouillotte? Un truc de mamie ? »  Il y a beaucoup de préjugés sur la bouillotte. Pourtant, cet objet simple et pas cher peut avoir de nombreux bienfaits pour notre santé. 

Simple d’utilisation : il suffit de l’envelopper dans un linge épais. Peu coûteuse : l’eau peut être réutilisée et permet d’éviter le gaspillage. Elle est l’alliée des frileux(ses) qui vont  la glisser dans le lit avant de se coucher, des stressé(e)s qui se réchauffent le plexus de sa chaleur apaisante, des rhumatisants pour qui le chaud soulage. Mais on peut rajouter à la liste, les tendus, les femmes aux règles douloureuses, les sensibles émotionnellement, ceux pour qui la digestion est inconfortable, etc.

 On sait que la chaleur apaise et qu’elle permet de se réchauffer. Mais ce n’est pas tout.
 
En naturopathie, la bouillotte a pour nous des vertus vraiment intéressantes. Appliquée sur le foie, elle va le soutenir et lui faciliter la tâche. En bas du dos, elle va aider le travail des reins, apaiser les peurs. On peut user et en abuser! A vos bouillottes en tout genre: traditionnelle, aux noyaux de cerises, etc. Bien plate, on peut même s’endormir dessus.

La bouillotte appartient aux différentes techniques de l’hydrothérapie (utilisation de l’eau pour ses bienfaits).

Ses bienfaits

Une fois votre choix de bouillotte effectué, sachez bien l'utiliser car outre le réchauffement de vos draps, la bouillotte peut également vous aider à soigner de vilains maux. Pour les femmes, elle est l'alliée idéal pendant les règles : poser contre votre ventre, elle soulagera rapidement votre douleur. Elle décontracte aussi les muscles quand vous avez des courbatures après le sport, posez là où ça fait mal et avec un tissu entre votre peau et la bouillotte!

Par ailleurs, si vous vous réveillez avec un torticoli, un matin, la bouillotte vous aidera également à vous en débarrasser rapidement. Par contre, si vous vous faites un claquage ou une entorse, surtout ne sortez pas la bouillotte mais plutôt les glaçons pour apaiser l'inflammation.

Elle se présente aujourd'hui essentiellement sous deux formes :

* la bouillotte traditionnelle en caoutchouc qui se remplit d’eau chaude. Sa restitution de chaleur est de plusieurs heures, ce qui en fait sa grande efficacité.
* la bouillotte sèche en tissu remplie de noyaux de cerises ou de graines végétales (épeautre, colza, blé, riz,…) que l’on chauffe au four traditionnel ou au micro-onde. Sa restitution de chaleur est plus limitée de 1 à 2 heures environ.

Quelque soit sa forme, retenez qu'une fois chauffée vous pouvez la serrer contre vous… le réconfort est immédiat ! Pour la bouillotte en caoutchouc -si il n’y a pas de tissu vendu avec- pensez à l’envelopper dans une serviette éponge pour éviter tous risques de brûlure (et ce même à travers vos vêtements).

Quel est le principe essentiel de la bouillotte ?

Il est fort simple : elle réchauffe la température du corps. Physiologiquement, la chaleur entraine une augmentation de la température du corps par activation de la circulation sanguine et une dilatation des vaisseaux (c'est la vasodilatation). Les échanges intracellulaires (eau, nutriments, oxygène) sont facilités ; ainsi le corps travaille dans de meilleures conditions ce qui accroît sa vitalité. En serrant contre vous la bouillotte vous participerez au maintien de votre santé naturellement. Plus vous l’utiliserez et plus votre corps vous remerciera…

Dans quels cas l'utiliser ?

Chaque endroit du corps peut être choisit de manière spécifique en fonction des besoins.
Ainsi, pour assurer une bonne digestion et une meilleure élimination, vous pouvez l'appliquer sur la région du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas, de la rate, des reins et/ou encore des intestins.

Pour apporter du réconfort et de la détente après une journée difficile (de stress) et dénouer les tensions psycho-émotionnelles, vous favoriserez la zone de la nuque, du dos et du plexus solaire.

Quant à vous mesdames, pour les petites tensions en milieu du cycle menstruel, vous pouvez l'appliquer sur le bas ventre et la zone lombaires (bas du dos).

Pour le syndrome "des  femmes aux pieds froids" (fort répandu) il suffit, avant d’aller se coucher, de placer la bouillotte au fond du lit (votre compagnon vous en sera gré !).

Pour les tendinites et tensions musculaires il est possible de l'appliquer localement et spécifiquement aux endroits douloureux.

Pour les petits enfants qui ont des difficultés à trouver le sommeil il existe des bouillotes-peluche très efficaces. L’enfant pourra serrer dans ses bras la peluche comme un doudou cela l’apaisera profondément.

Enfin, elle peut aussi être utilisée au cœur des actes simples de la vie quotidienne. Pourquoi aller se coucher dans un lit froid alors qu'il est possible de le réchauffer à l'aide d'une bouillotte (notamment à l'endroit où notre bas du dos -zone rénale- se posera) ?
Mais aussi lorsque nous lisons et/ou que nous nous concentrons nous avons besoin d'énergie pour aller au cœur de notre lecture et/ou de notre étude. Là encore la bouillote, placée sous les pieds par exemple, peut nous réchauffer avantageusement et nous laisser disponible à notre effort de pensée.

Il n’y a pas de restriction à l’utilisation de la bouillotte. Evitez toutefois (et c'est du bon sens !) les lésions ou plaies suintantes, ainsi que les varices proéminentes.

Retenez que, globalement, l'usage de la bouillotte est ponctuel et qu'il ne se soustrait jamais à l'avis d'un professionnel de la santé ou de la médecine (en cas de maladies particulières).

Alors à vos bouillotes car là où il y a de la chaleur il y a de la vie…

source