naturo jambes lourdes2

L’été est une saison qui ne ménage pas le système veineux ! La sensation des jambes lourdes est le signe d’une mauvaise circulation du sang, qui ne fera qu’empirer avec la chaleur. Des veines peuvent apparaitre sous la peau, surtout en fin de journée, puis, gonflement des chevilles, picotements, crampes, attention au risque d’apparition de varices.

Les jambes lourdes c'est quoi ?

C’est l’effet de la lutte entre la pesanteur et notre système sanguin.  Les veines (de nos jambes  notamment) doivent lutter contre la pesanteur en faisant remonter le sang des organes jusqu’au coeur.

Nos veines sont certes sont extensibles et dotées de valvules qui, par effet de cliquet, empêche le sang de redescendre, mais il arrive que les valvules fonctionnent moins bien. Alors le sang a tendance à stagner alors dans les veines, ce qui cause des gonflements et / ou des sensations désagréables de fourmillements, des démangeaisons.

Ce qu'il faut faire

  • Une activité physique quotidienne d’au moins 30 mn. Favoriser la marche. Mais aussi, la natation, les positions de gymnastique pieds en haut (respiration ventrale avec les pieds sur le mur, soit en chandelle, ou ½ chandelle), vélo,...
  • Privilégier les talons raisonnables, pour que l’appui se fasse bien sur tout le pied et notamment la plante, pour l’effet pompe.
  • Surélever les pieds du lit pour faciliter le retour veineux. Si vos pieds sont quelques centimètre au dessus de votre cœur, je retour se fera tout seul par la gravité. Vous pouvez voir avec quelle efficacité en regardant les veines de vos mains : si vous les soulevez en l’air, vous voyez les veines se dégonfler en quelques secondes !
  • Douche écossaise (alternance de froid, mais pas trop -1mn-, et de chaud, mais pas trop -3mn-), sur les jambes.
  • Se faire masser les jambes régulièrement.
  • Avoir une alimentation riche en anti-oxydants (vitamines A, C, E, Zinc, Sélénium et polyphénols)
  • Porter une contention élastique de force adaptée si nécessaire
  • La thérapie par ventouses (ou hijama ) : technique ancéstrale qui consiste à retirer la stagnation du mauvais sans, stiumler les circuits d'énergie et rebooster le retour veineux. La on agit directement sur le problème en allégeant directement le corps du mauvais sang qu'il n'arrive pas à drainer tout seul. Et on restimule l'énergie qui souvent reste bloquée à ce niveau.
  • Les plantes sont aussi une approche naturelle particulièrement reconnue et efficace. (voir ci-dessous)

Ce qu'il faut éviter

  • La station debout prolongée qui favorise la stagnation du sang dans les jambes.
  • Le surpoids, qui mène à un engorgement des tissus.
  • Les sources de chaleur près des jambes (chauffage au sol excessif).
  • La cigarette, oxydante, qui abime les vaisseaux sanguins.
  • Certaines pilules augmente significativement (jusqu’à 3 fois) le risque de problème de circulation veineuse, notamment celle contenant la drospirénone. (En parler avec votre gynécologue ou votre sage femme.)

Prévention des varices

  • Il faut agir tôt, car il est très difficile de revenir en arrière. L’alimentation et les habitudes santé sont très importantes pour les prévenir.
  • Suivre scrupuleusement les conseils ci-dessus
  • Avoir une alimentation plutôt méditerranéenne (riche en polyphénols, protecteur des vaisseaux sanguins, du coeur et anti-cholestérol)
  • Soulager le travail du foie (et des intestins si constipation). Faire une cure de détox, à base d’artichaut par exemple, au printemps et en automne. Très utile aussi en cas d’hémorroïdes (un naturopathe peut vous aider à mettre cela en place)
  • En décodage biologique, les varices sont la marque du conflit interne : « Qu’est ce qui empêche mon retour (chez moi) »

Du côté des plantes

  • Pour renforcer les veines : les plantes circulatoires (vigne rouge, marron d’inde ,fragon, hamamélis, mélilot, Bourgeon de sorbier ou de châtaigner,...). Les cures peuvent durer longtemps, voir être quasi permanentes.
  • En massage les huiles essentielles vasoconstrictrices et décongestionnantes  > Je vous conseille fortement de consulter un naturopathe, ou aromathérapeute car certaines huiles essentielles ont des contre indications importantes selon vos antécédents médicaux.
  • Les plantes nettoyante du foie, notamment l’artichaut. En cure de détox, une ou deux fois par an, au printemps (surtout) et à l’automne. Un foie qui n’est pas engorgé, permet de réduire les problèmes de retour sanguin.
  • Pour les membres gonflés, les plantes de drainage des reins comme le boulot (en cure de printemps et d’automne). Les reins éliminent ainsi mieux l’excès de liquides.
  • Les polyphénols, présents dans de nombreux légumes et fruits, mais aussi les noix, noisettes amandes. De part leur rôle d’antioxydants reconnus entre autre pour prévenir des maladies inflammatoires, cardiovasculaires (en protégeant les vaisseaux sanguins).
  • Les bioflavonoïdes qui ont des fonctions très proche des polyphénols, que l’ont retrouve notamment dans les agrumes et l’extrait de pépin de pamplemousse.
  • Les anti-oxydants en général (vitamines A, C, E, Zinc, Sélénium et polyphénols) que l’ont retrouve dans les fruits et légumes, ainsi que les noix, noisettes, amandes.

Du côté alimentaire

  • Beaucoup de légumes (de toutes les couleurs, tous les jours) et de fruits (notamment agrumes), sources d’anti-oxydants et de vitamines.
  • Tous les jours des noix (et aussi noisettes et amandes), sources de vitamine E, de sélénium, et de stérols protecteurs des vaisseaux.
  • Des huiles de qualité, de première pression à froid : colza, mais surtout olive, riche en anti-oxydant.
  • Peu de mauvais gras (graisse saturées, cuites, hydrogénée,...) qui encombrent les vaisseaux sanguins.
  • Une cuisson respectueuse des aliments, préservant les vitamines et les minéraux, et créant peu de composés toxiques (grillé). Surtout les cuissons à la vapeur, à l’étouffé, au wok (même si ne n’est pas très méditerranéen.
  • Eviter la suralimentation qui peut pouvant causer une hémogliase -épaississement du sang- ou Lymphogliase -Lymphe-. L’ail et l’oignon, fluidifient le sang. Ils peuvent être utile dans ce cas.
  • Prendre en compte l’équilibre acido basique. Trop d’acidité entraine un manque d’anti-oxydant.

 

Conclusion naturopathique   

naturo snow9

 

Consulter un naturopathe vous permettra  d'avoir des conseils sur mesure adapté à votre personne et votre terrain. smiley super1